Mots-clefs

, , ,

running1Déjà la troisième semaine de notre programme de préparation du Marathon de Barcelone. Les séances se durcissent, le niveau grimpe. Rien ne nous a empêché de réaliser la totalité des séances prévues: Ni le froid, ni la neige, ni les impératifs professionnels et la fatigue qu’ils génèrent. Le copain continue à être vigilant concernant son tendon et a donc effectué un programme légèrement allégé. En revanche, il n’a pas été dispensé du fameux 30/30 qu’il affectionne tant!

Lundi

Séance 2*10- 30/30 – R=3′

Il a fallu pas mal de motivation pour sortir affronter la bise glaciale pour cette séance. Mais nous avons repéré pendant l’échauffement un endroit à l’abri de ce vent terrible et effectué cette séance exigeante sans trop souffrir du froid.

Mardi

R.A.S

Mercredi

R.A.S

Cours de Pilates hebdomadaire.

Jeudi

Footing « sans chrono » – Exercices éducatifs

La séance « Light » de la semaine et ces éducatifs basiques (Montée de genoux, Talons/Fesses, Foulées bondissantes et Jambes Tendues entrecoupés de quelques pas effectués en déroulant bien le pied). Tout cela pour rendre ma foulée plus dynamique, condition indispensable si je souhaite gagner en vitesse et réaliser les objectifs ambitieux de 2014. (Tous ces objectifs plus ou moins irréalisables feront l’objet d’un article en fin d’année, un peu comme celui-ci que je vous proposait l’année dernière).

Vendredi

R.A.S

Samedi

R.A.S

Dimanche

Séance 8*600m – R=2′ 

Séance effectuée au Stade des sports de la ville. Même remarque que pour la séance de piste de la semaine dernière: Une séance que je redoutais particulièrement pour l’avoir faite cet été et que je n’avais pas pu terminer correctement. J’ai mis un point d’honneur à effectuer celle-ci dans son intégralité malgré ma petite forme. Malade dans la nuit de vendredi à samedi, j’accuse un peu de fatigue dont j’ai bien du mal à me débarasser. C’est chose faite et ce malgré une piste partiellement enneigée.

Bilan de la semaine

Nous sommes déjà à la moitié de notre cycle « VMA » et les effets sont font maintenant sentir. Les accélérations nous coûtent moins, les séances sont plus exigeantes mais moins épuisantes. Autre point positif, le copain semble contenir les alertes au niveau de son tendon. Enfin, grâce à des séances variées, sortir s’entraîner est loin d’être désagréable même pour l' »Allergique à l’hiver » que je suis.

A la semaine prochaine!

Publicités