Mots-clefs

, , , , , , ,

qin1J’ai eu la chance de pouvoir me rendre à une exposition qui me tenait particulièrement à coeur.

Une exposition au Musée historique de Berne consacrée à l’Empereur Qin et à son incroyable mausolée en passe de devenir la huitième merveille du monde.

Mon intérêt pour cette tombe vient tout droit de mon enfance. Mon père, alors médecin, avait une patiente qui lui avait prêté un livre sur cet endroit qu’elle avait visité au beau milieu de la Chine, théâtre d’une des plus belles découvertes archéologiques de tous les temps!

Un empereur chinois ayant vécu deux siècle avant JC  s’est fait enterré avec une armée impressionnante de soldats de terre cuite. Une découverte comme l’on en fait rarement! Je me souviens encore lorsque mon père m’avait parlé de cette découvere impresionnante et lorsque j’ai vu le dépliant annonçant l’exposition à Berne (A peine à quelques heures de chez moi), j’ai immédiatement réservé une visite guidée pour ne rater l’occasion inespérée de pouvoir admirer ces statues après en avoir autant entendu parler.

La découverte de ce chef d’oeuvre remonte à 1974. Cette année, dans la province de Xi’an au beau milieu de la Chine, il avait fait une chaleur terrible et la sécheresse avait contribué à l’assèchement de nombreux cours d’eau. Les paysans locaux avaient donc décidé de creuser des puits pour s’approvisionner en eau. Quel ne fût pas leur surprise en découvrant une tête de terre cuite en creusant!

Les archéologues eurent vite vent de la découverte et entreprenèrent des travaux de fouilles. Cette tête était loin d’être la seule puisque le sous sol dissimule une véritable armée de plus de 8000 guerriers de terre cuites suivant les dernières estimations!

Les historiens savaient depuis très longtemps que le mausolée de l’empereur dont nous allons maintenant parlé se trouvait dans les environs grâce aux écrits aux tendances affabulatrices de l’historien Sima Qi’an, mais ils ignorait totalement l’existence de cette armée souterraine.

qin4Il s’agit de la tombe de l’empereur Qin Shi Huang de la dynastie des Qin. L’histoiredes du peuple Qin commence au 7ième siècle avant JC, alors qu’ils sont à la tête d’une des sept provinces chinoises. Sept royaumes qui vont mener une lutte acharnée durant quatre siècles pour prendre le pouvoir sur la région. C’est l’exploit que réussir les Qin et leur chef Qin Shi Huang,  qui triompha en 221 avant JC date de création de l’empire chinis dont Qin Shi Huang sera le premier empereur. Il réussit à unifier le royaune en un temps record de onze ans. Ainsi à sa mort prématurée, l’empire bénéficiait déjà d’une monnaie unique, d’un réseau routier en pleine expansion et d’une langue unifiée (dont la majeur partie est encore utilisée de nos jours). Fort de son pouvoir incontestable, l’empereur ne cessa dès lors de chercher à percer le secret de la vie éternelle. Et pour y parvenir, il fit appel à un magicien qui se chargea de fabriquer un traitement permettant d’allonger régulièrement la durée de vie du grand homme sauf que la formule magique n’était pas super au point puisqu’elle provoqua l’intoxication de l’empereur au mercure et le précipita dans l’au delà plus vite que prévu! Une énorme boulette survenue en plein voyage impérial qu’il fallut dissimuler le temps de rentrer au siège de pouvoir. L’armée trimballa donc la dépouille du défunt empereur pendant plusieurs mois avant de pouvoir lui offrir des funérailles à la hauteur du personnage. L’empereur ne souhaitant pas être seul après sa mort, il exigea de son vivant d’être enterré avec son armée qui lui avait tant rendu de services. C’est ainsi que débuta un travail titanesque de construction de son complexe funéraire. Rendez-vous compte que le site s’étend sur 56 kilomètres carrés et comporte pas moins de 183 parties distinctes. L’armée de terre cuite se trouve dans des fosses enterrées. Cette disposition a permis de conserver remarquablement pas moins de 8000 soldats dont chacun possède un visage unique! A l’heure actuelle, seulement 1500 d’entre eux ont été mise à jour, il reste encore une travail colossal à effectuer pour extraire la totalité de l’armée de la terre.

qin3

Si les guerriers sont monochromes, il n’en a pas toujours été de même, bien au contraire, ses soldats avaient été soigneusement peints et vernis mais lors de leur découverte les mesures nécessaires à leur conservation n’ont pas été bien respectés et les couleurs se sont estompées en quelques semaines à peine. Quand on voit les reconstitutions qui en ont été faites, on se dit que c’est bien dommage. Rendez-vous compte que l’on a dû inventé une nouvelle technique de vernissage pour réussir à reproduire ce qui avait été fait tant de temps auparavant! L’ensemble aurait été quelque peu éclatant comme l’a si bien fait remarqué notre sympathique guide.

A un kilomètre de là se trouve le tombeau de l’empereur, mais pour le moment personne n’a encore osé l’ouvrir de peur d’en perdre un morceau. Il faut dire que l’historien l’a décrit comme étant un véritable chef d’oeuvre empli de mercure et protégé par un système d’arbalètes empêchant toute intrusion dans la demeure éternelle de l’empereur et pouvant aller jusqu’à provoquer l’effondrement total de l’édifice. Après avoir effectués quelques mesure, il semble bien que le mercure soit omniprésent, et si Sima Qi’an avait raison? D’autres vérifications sont en cours et l’ouverture du tombeau n’est pas encore à l’ordre du jour. Affaire à suivre!

Parlons un peu plus des statues. Comme je vous le disais plus haut, si leurs corps on été usinés (Ce qui constitue d’ailleurs un des premiers exemples de fabrication à la chaîne aussi primaire soit-il), chaque visage fût modelé à la main et est donc unique!

qin2Une fosse contient l’armée proprement dite. Il est parfaitement possible de distinguer le grade de chacun des soldats grâces  aux différentes coiffures: Plus elles sont élaborées, plus la personne la portant est importante! Les soldats ont tous les mains vides. La légende raconte qu’ils auraient tenu de véritables armes mais qu’elles auraient été pillées lors de la guerre civile qui éclata quelques années après la mort de l’empereur. L’exposition présente une unique statue encore partiellement colorée, celle d’un archer.

D’autres fosses contiennent respectivement des fonctionnaires (Scribes, …) , des musiciens et des danseurs, … Bref, tout un monde accompagne le défunt empereur dans l’eau delà.

A la fin de la visite, on découvre l’héritage de cet empereur. Si la dynastie des Qin n’a pas survécu au fils cadet de l’empereur dont la cruauté légendaire provoqua une révolte populaire, en revanche son héritage fût considérable: Le mode de gouvernance, la monnaie, le réseau routier, la langue, tout fût conservé et améliorer par la dynastie suivante, celle des Han. Même les traditions funéraires furent copiées mais les empereurs suivants n’eurent droit comme compagnons pour l’au delà qu’à des miniatures censées  prendre leur tailles réelles à la fermeture du tombeau pour assurer leurs rôles auprès de l’empereur!

Je finirai sur un détail sordide dont nous n’aurions eu vent si une femme n’avait pas posé la question. Pourquoi n’y a-t-il pas de statue de femmes dans aucune des fosses? Tout simplement parce que les seules ayant eu un rôle dans la vie de l’empereur furent ses concubines, que l’on fit enterrées vivantes au moment de sa mort, celles-ci ayant apparemment encore un rôle à jouer. La mère de ses enfants y réchappa mais ne figure nulle part dans le mausolée, belle preuve d’amour n’est ce pas?

Voilà, j’espère que vous avez apprécier l’histoire de ce premier empereur chinois. Si son mausolée est absolument extraordinaire, sa fin prématurée par une intoxication au mercure n’est guère plus glorieuse de que celle du dernier empereur: Puyi. Je vous recommande de voir le film « Le Dernier Empereur » sorti en 1987 et retraçant la terrible histoire du dernier empereur chinois, couronné à 3 ans seulement et qui finit sa vie comme simple jardinier de la ville de Pékin!

Publicités