Mots-clefs

, , , , , , , ,

onechai

Moines dans le train – Cambodge

Contrairement aux interviews précédentes faites par de sympathiques voyageurs volontaires ayant répondu à un de mes appels à témoins, celui d’aujourd’hui est légèrement différent. Je suis tombée sur le blog du Laurent grâce à Twitter et je dois bien reconnaître que j’y ai passé un long moment tant il m’a captivée. La lecture des différents articles et la vue des photos quasi envoutantes qui les illustrent m’ont donné envie d’en savoir plus et surtout, de partager ma découverte avec vous! J’ai donc contacté son auteur et je lui ai demandé s’il voulait bien figurer dans cette rubrique. Je le remercie sincèrement d’avoir accepté, car j’ai pris un réel plaisir à lire ses propos. J’espère qu’il en sera de même pour vous.

Laurent n’aime pas seulement voyager, il aime également le thé. Il dit en boire tous les matins mais réserve le Chaï (Terme désignant le thé en Hindi) aux voyages, d’où il tire le nom de son blog: One Chaï. Partez avec moi à la rencontre de ce voyageur et de son univers. Evasion et ravissement garantis!

Quel voyageur es-tu ?

Je dirais un voyageur contemplatif. Le mot est peut-être un peu galvaudé de nos jours, car il peut faire partie du vocabulaire marketing un peu New Age que l’on peut entendre de-ci de-là. Mais pour faire bref, je ne voyage pas avec l’idée de visiter tous les sites incontournables d’un pays. Je ne les fuis pas non plus, mais quand j’arrive au Taj Mahal ou au Registan à Samarcande, je ne me dis pas « j’ai une heure pour la visite et ensuite je vais … ». Je peux rester littéralement des heures assis au même endroit à observer ce qui se passe autour de moi, à l’imprimer sur ma rétine et le graver dans mon cerveau. J’ai de plus besoin de ce temps pour prendre des photos dont je serai ensuite satisfait. Et ça peut tout aussi bien être simplement dans la rue. D’ailleurs, quand je dois suivre quelqu’un, je ne suis plus capable de prendre une seule photo qui tienne la route.

Ton plus ancien souvenir de voyage

Je ne suis pas ce qu’on peut appeler un voyageur né. Mon plus ancien souvenir de voyage (je ne compte pas les vacances à la plage en famille), c’est une virée en Irlande pour rendre visite à un ami à la fin de mes études. J’étais parti sans véritable plan en tête. C’était la première fois que je prenais l’avion. Une fois sur place, j’ai pris un bus depuis Dublin vers le Connemara puis j’ai loué un vélo sur place. C’était extra.

L’endroit que tu rêves de visiter

Le Yémen. Il y a 15 ans, c’était jouable, mais j’ai préféré attendre. Maintenant, ça n’est plus très réaliste. Certains y vont bien sûr, mais les risques y sont très supérieurs à ceux que je suis prêt à prendre. Je suis tout sauf une tête brûlée et n’aime d’ailleurs pas trop les partisans de ce genre de voyage.

L’endroit où tu ne mettras jamais les pieds

Il ne faut jamais dire jamais, mais j’ai tout de même un peu de mal à m’imaginer un jour sur une plage à Cancún !

Ton pire souvenir, ta pire galère

Mes galères se transforment souvent en souvenirs cocasses après coup, donc je n’ai pas grand-chose à mettre dans la case pire souvenir. Néanmoins, la fois où je me suis retrouvé avec un giardia (un parasite intestinal fort sympathique !) dans le nord du Pakistan ne fut pas des plus plaisantes. J’étais très mal,  complètement déshydraté, épuisé physiquement, mais aussi moralement. Dans ces cas-là, on aimerait bien avoir une tête connue qui nous soutienne. C’est alors un peu dur d’être seul. Mais j’ai pour habitude la plupart du temps de voyager seul donc il faut assumer dans ces cas-là.

Ton meilleur souvenir

Il y en a tellement, il faut vraiment n’en garder qu’un ? En terme de lieu, ça serait sans doute la vallée de Hunza au nord du Pakistan. Des paysages à dormir debout et un accueil d’une chaleur et d’une générosité incroyable. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si cette vallée est souvent pressentie comme étant la source d’inspiration de la légendaire Shangri-La de James Hilton dans son livre « Les Horizons Perdus ». Je précise que j’y étais en 2000. De nos jours, la vallée de Hunza n’est plus vraiment accessible aux voyageurs. La situation sécuritaire s’y est bien trop dégradée.

2000-06-Pakistan-14-14_Vallee-de-Hunza

Vallée de Hunza – Pakistan

Ta plus belle photo et/ou celle que tu aurais aimé prendre

Une seule, aïe aïe aïe, comment n’en retenir qu’une. Mais c’est la règle alors je choisirais cette photo de cueilleuses de thé à Srimangal au Bangladesh. C’est d’ailleurs celle que j’ai choisie pour la page Facebook du blog.

2000-11-Bangladesh-35-27_Plantations-de-the-de-Srimangal

Cueilleuses de thé à Srimangal – Bangladesh

Un conseil pour réussir ses voyages

Après avoir choisi une destination, prévoir un itinéraire assez grossier et pas plus. Ne pas planifier ses vacances au jour le jour même si elles sont courtes. Et ne pas chercher frénétiquement des photos sur internet avant de partir, c’est la recette miracle pour tuer dans l’oeuf tout effet de surprise, tout effet wouaahhh, en arrivant sur place. C’est chouette, mais on a déjà tout vu en photo, c’est ballot:-(

Une rencontre particulière

Aziz, sa femme Ferida et leur fils Pasha à Sanliurfa - Kurdistan

Aziz, sa femme Ferida et leur fils Pasha à Sanliurfa – Kurdistan

Aziz, sa femme Ferida et leur fils Pasha. Nous sommes au Kurdistan turc à Sanliurfa. Aziz est un petit commerçant qui tient un étal de vêtements dans les rues de la ville, sur le trottoir. C’est là que je le rencontrerai. Aziz a élevé l’hospitalité kurde à son paroxysme. Durant quatre jours, je serai son invité. Quand je disais qu’il ne fallait pas planifier au jour prêt. Je n’avais pas du tout prévu de rester quatre jours à Sanliurfa.

Ta prochaine destination

Après avoir été plongé depuis plusieurs semaines dans un véritable maelstrom dont je n’arrivais pas à m’extirper, trop d’envies, trop d’idées, et puis ces satanés blogs de voyage que je suis et qui m’en donnent d’autres ! Je voulais d’abord aller au Cameroun et au Tchad, puis en Colombie, puis au Sri Lanka. Et finalement, ça devrait être l’Inde. Ça fait 10 ans que je n’y suis pas allé et ça me manque. En cumulant plusieurs voyages, j’y ai déjà passé 6 mois, mais ça ne me suffit pas ! L’Inde est un peu une obsession chez moi. Quand on me lance sur le sujet, je ne sais plus m’arrêter ! Mais j’ai l’impression que je suis en voie de guérison, car je me rends compte que je n’en ai encore pas du tout parlé durant cette interview 😉 Donc me voilà, I’m back Mother India, sans doute en février.

Le mot de la fin

Et bien ça sera un grand merci à Mystinguett pour cette interview. Ce fut un réel plaisir de répondre à ces quelques questions sur son blog. (Réponse: Tout le plaisir fût pour moi! Merci beaucoup!)

Vous aimez voyager, un peu, beaucoup ou passionnément et vous souhaitez nous faire partager vôtre goût pour les voyages.  N’hésitez pas à me le faire savoir, je me ferai un plaisir de publier votre interview « Voyage »

Publicités