Mots-clefs

, , , , ,

lavieduneautreLa vie d’une autre est le deuxième livre que je lis de Frédérique Deghelt. J’avais été totalement conquise par La grand mère de Jade dont je vous avais fait un compte rendu ici. J’attendais donc beaucoup de cette seconde lecture, qui m’a été fortement recommandée par ma petite libraire. J’ai décidé de délaisser la Fnac qui tient décidément plus du supermarchés depuis quelques temps pour retrouver le plaisir d’aller acheter mes livres à côté de chez moi, dans une petite boutique dont les propriétaires sont adorables. Cerise sur le gâteau, la boutique possède une mascotte et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit d’un jeune bouvier magnifique qui répond au nom de Prince.

Il n’est pas incongru de dire que les romans de Frédéric Deghelt sont destinés à un public féminin. La grand mère de Jade traitait notamment de la vieillesse des femmes, de la difficulté de certaines femmes à se mettre en couple … Autant de sujets qui ne concernent pas la gente masculine. La vie d’une autre ne déroge pas à la règle puisqu’elle traite de la relation de couple et la longévité de nos relations amoureuses toujours sous un angle féminin qui le rendrait inintéressant aux yeux d’un homme. Messieurs, tracez votre route, ce livre n’est pas pour vous!

Maintenant que nous sommes entre femmes, voici de quoi il s’agit: Marie vient d’ouvrir les yeux après une nuit des plus torrides. La veille se tenait une petite fête en son honneur auxquels assistaient de nombreux convives et parmi eux, le ténébreux Pablo avec lequel elle a terminé sa nuit…   Un matin comme on rêverait toute de vivre sauf que, tout ne s’est pas passé exactement comme elle croit. C’est ce qu’elle constate avec stupeur lorsque qu’elle comprend qu’elle a 3 enfants et que le beau Pablo a les tempes grisonnantes! Son premier réflexe est de ne rien laissé paraître pour n’effrayer personne, après tout il s’agit sûrement d’un dégât collatéral de ses excès de la veille.  Mais les minutes passent et elle comprend enfin qu’elle a bel et bien tiré un trait sur douze ans de sa vie. Douze années dont elle n’a pas le moindre souvenir!

L’idée est géniale, on a envie de comprendre pourquoi, on a envie de savoir si c’est irrémédiable et comment Marie va faire pour s’en sortir … Le suspens est total, impossible de poser le livre tant l’auteur va nous tenir en haleine jusqu’à la toute dernière page. Résultat, j’ai dévoré ce livre en un rien de temps, moins d’une semaine. J’aime beaucoup sa façon de conclure ses romans, avec originalité et subtilité. L’amnésie de la protagoniste est extrêmement bien décrite, on a l’impression de vivre par procuration cet incident angoissant!. Par contre, tout ce qui a trait à la vie de couple enfonce des portes ouvertes, se nourrit de clichés maintes et maintes fois abordés dans la littérature. En somme, on n’apprend pas grand chose qu’on ne connaisse pas et on reste un peu sur sa faim lorsqu’on referme le livre.

Pour résumer La vie d’une autre est une histoire très originale, un intrigue rudement bien menée mais une thématique pas assez exploitée pour en faire un grand livre. Enfin, sachez qu’il existe une adaptation cinématographique réalisée par la talentueuse Sylvie Testud avec Juliette Binoche et Matthieu Kassovitz au casting. L’avez-vous vu? Si, oui qu’en avez vous pensé?

Bonne lecture!

Publicités