Mots-clefs

, , , , ,

Comme vous le savez certainement, je suis une mordue de course à pieds et je privilégie   les longues distances: Ma distance fétiche est le marathon.

Contrairement aux courses plus courtes pour lesquelles un bon entraînement est pratiquement toujours gage du résultat escompté au départ, le marathon est une aventure dont on ne peut jamais prédire l’issue. La réussite d’un marathon passe bien entendu par une préparation minutieuse et un hygiène de vie relativement sain mais également par un ensemble de paramètres annexes qu’il ne faut pas négliger et d’évènements aléatoires auxquels il faut savoir faire face.

L’alimentation durant l’effort est essentielle sur une telle distance. Les réserves habituellement suffisantes sur des distances plus courtes ne le sont plus pour les 42Km 195 et il faut donc apprendre à se ravitailler en course. Un mauvais ravitaillement est souvent synonyme d’échec, beaucoup de coureurs ne s’étant pas assez alimenté et hydraté sont contraints à l’abandon dans les derniers kilomètres!

Le choix de produits destinés à l’alimentation des coureurs est pléthorique. Difficile en effet de s’y retrouver. Voici quelques conseils pour bien les choisir et les utiliser correctement:

Ne jamais essayer de nouveaux produits le jour de la compétition. Il existe de nombreux produits sur le marché, certains vous conviendront et d’autres pas du tout. Mieux vaut donc les tester lors de vos entraînements pour éviter les mauvaises surprises qui risqueraient de compromettre vos chances lors de la course.

Privilégiez les produits facilement assimilables. Il est parfois difficile de mâcher correctement en course. Absorber un ravitaillement trop rapidement peut déclencher des violentes douleurs au niveau de l’estomac voir même des vomissements. Il convient donc de choisir des aliments facilement absorbables (Type Gel) ou bien des aliments que l’on peut manger par petites bouchées (Barres énergétiques). Personnellement, j’opte pour des aliments solides en début de course et je termine par des gels.

Pensez à boire une gorgée d’eau après vous être alimenter. Ceci pour éviter la sensation de soif et pour aider votre ravitaillement à gagner l’estomac plus rapidement. L’idéal concernant l’hydratation est de le faire le plus régulièrement possible. Sur les conseils d’un collègue qui court également de très longues distances et qui doit faire particulièrement attention à son ravitaillement, je bois une gorgée d’eau tous les 2Km tout au long de la course. Cela évite d’avoir l’estomac qui fait des clapotis et d’être sûr de s’être suffisamment hydrater.

Prévoyez à l’avance les moments où vous vous ravitaillerez. Evitez bien entendu les zones de ravitaillement officielles si vous avez le vôtre. Ces zones sont souvent dangereuses car glissantes et il faut la plupart du temps zigzaguer entre les coureurs au ralenti. Mieux vaut donc se concentrer sur la route pour éviter les chutes. Evitez également les passages où ça monte: Mieux vaut se concentrer alors sur votre respiration. A vous de notez les kilomètres où vous vous alimenterez, cela vous permettra également de vous fixer des objectifs intermédiaires et ne pas pensez à tout le chemin qu’il vous reste encore!

Ne vous alimentez jamais juste avant le départ. Un apport en sucres entraîne une sécrétion d’insuline qui fait chuter le taux de sucre et parfois de façon trop importante causant une hypoglycémie dite réactionnelle. De façon générale, pensez à épargner votre système digestif dans les premiers kilomètres. Si vous avez correctement mangé la veille et au petit déjeuner précédant l’épreuve vous ne courrez aucun risque en début d’épreuve.

Enfin, Préférez les produits naturels. On trouve vraiment tout et n’importe quoi dans les aliments destinés aux sportifs. Il est bien dommage de faire attention à ce que l’on manger durant toute notre préparation et d’ingérer n’importe quoi pendant l’épreuve! Même si ils ne sont pas aussi visibles que les autres, les produits naturels existent bel et bien et représentent une alternative intéressante si vous faites attention à votre alimentation. Il sont également très intéressants pour les personnes végéta*iennes qui doivent souvent fermer les yeux sur la composition de l’offre traditionnelle en matière de diététique sportive.

Je vous donne rendez-vous très bientôt pour vous parler d’un magasin en ligne proposant de tels produits et de sa créatrice, Fanny.

Bonne course!

 

Publicités