Mots-clefs

, , ,

runOn a souvent tendance à se motiver pour l’effort physique et notamment pour aller courir en été. Malheureusement, la période estivales et ses fortes chaleurs n’est pas idéale pour la pratique sportive. Difficile cependant de se priver de ce moment de l’année synonyme de vacances ou simplement d’un emploi du temps moins chargé pour s’adonner à son activité fétiche. Voici donc quelques conseils pour ne pas souffrir de la chaleur et pouvoir en profiter pleinement.

1-  Planifiez vos séances aux heures fraîches de la journée

Dans la mesure du possible, essayez de programmer vos sorties tôt le matin ou tard le soir pour éviter les heures les plus chaudes de la journée et de courir sous un soleil de plomb. Préférez les endroits ombragés,  à l’écart de la circulation.  Evitez également les zones bitumées qui réverbèrent la chaleur.

2-  Limitez la durée de l’effort

Les efforts prolongés sont à bannir en période de forte chaleur.  Vous pouvez réduire le temps d’échauffement. En effet, compte tenu de la température extérieure élevée, les muscles se réchauffent plus rapidement et ont par conséquent besoin de moins de temps pour être solliciter pour des efforts plus intenses.

3-   Choisissez une tenue adaptée

Qu’on se le dise, transpirer ne fait pas maigrir! Inutile donc de vous couvrir de trop en espérant perdre les kilos que vous avez pris depuis le début de la saison des barbecues.  Choisissez une tenue légère. Attention aux shorts trop courts, aux débardeurs trop échancrés favorisant les zones de frottement et pouvant donner lieu à des irritations douloureuses !

4-   Hydratez-vous régulièrement

Vous allez immanquablement transpirer durant votre effort et vous déshydrater plus ou moins rapidement. Il est important de boire régulièrement de petites quantités d’eau (pour ne pas avoir une poche à eau à la place de l’estomac) et ce dès le début de la séance. L’idéal est de ne pas ressentir la soif durant votre séance. Gardez en mémoire que l’hydratation doit continuer une fois la séance terminée. Elle peut se faire sous forme de boissons (Evitez les sodas et l’alcool) et/ou de fruits et légumes.

5-   Protégez-vous du soleil

Je vous encourage à porter une casquette afin de prévenir les risques d’insolation et des lunettes de soleil qui vous protègeront du soleil mais également des insectes (Rien de pire qu’un moucheron dans l’œil !) Et surtout, pensez à la crème solaire en particulier sur le visage (Vous éviterez ainsi l’effet nez rouge), dans le cou, sur les bras et les jambes.

6-   Soyez à l’écoute de votre corps

Il ne faut surtout pas prendre à la légère les symptômes du coup de chaleur qui peut être très dangereux. En témoigne la mort  d’un coureur du semi-marathon  à Tel-Aviv cette année.

Le coup de chaleur commence par des maux de tête voir des vertiges et un pouls anormalement rapide. Il peut très vite évoluer vers des vomissements et l’évanouissement. Le système de régulation de la température s’arrête de fonctionner et la température corporelle peut monter très rapidement entraînant éventuellement la mort du sujet. Bref, ce n’est pas anodin.

Si vous ressentez une fatigue intense et que votre rythme cardiaque s’est accéléré brutalement. Arrêtez de courir, placez-vous à l’ombre et buvez! Le mieux est de ne pas reprendre la séance ou de rentrer tranquillement se reposer. Sachez que le running est un sport exigeant qui nécessite une très bonne santé générale! Inutile donc d’imposer à son organisme des efforts par des chaleurs extrêmes, les effets sont plus négatifs que positifs!

En période de canicule, mieux vaut s’abstenir de courir et si vous êtes trop accro pour faire l’impasse sur votre activité fétiche, contentez-vous de sorties courtes et calmes, suivies d’une bonne séance d’étirements . C’est le type de séance le plus bénéfique dans ces conditions.

7- Evitez les chocs thermiques

A peine rentrée, vous aurez sûrement envie de fraîcheur, mais attention aux chocs thermiques. Il est fortement déconseillé de prendre une douche glacée, sous peine d’en ressortir encore plus rouge qu’avant d’y être entré et surtout d’avoir des maux de tête terribles.

Voilà, vous savez tout … ou presque.

A vous de jouer !

Publicités