Mots-clefs

, , ,

?????????????????????????Depuis quelques temps, nous sommes inondés d’avertissements en tout genre: Horreur, l’Arctique fond irrémédiablement. Combien de reportages culpabilisants, d’images choc comme celle de cet ours polaire coincé sur un morceau de glace au milieu de l’eau, de publications scientifiques ou s’enchaînent des diagrammes tous plus inquiétants les uns que les autres se sont enchaînés pour nous effrayer. Nous effrayer mais de quoi au juste, c’est la toute la question! Car tout le monde à bien compris, excepté quelques réactionnaires bougons, que les responsables ce sont nous, les hommes et les femmes, nous qui par notre consumérisme galopant avons modifié un équilibre millénaire . Nous avons réussi ce miracle: Réchauffer la Terre de plusieurs degrés. Difficile de prendre la mesure de drame qui se joue quand on explique qu’il va faire un peu plus chaud l’été (tant mieux ce mois de mai 2013 a été trop frisquet ce qui a entraîné une vague de jérémiades parmi les patrons des terrasses désertées), qu’il va pleuvoir un peu moins (cela fera toujours des heureux) , que le niveau des mers va monter (Les marées basses ne seront plus un cauchemar à Saint-Jean-De-Mont). Pensez aux économies d’énergie sur les factures de chauffage l’hiver.  À se maudire de ne pas l’avoir fait plus tôt! Il y aura bien quelques inconvénients:

– La disparition de quelques paradis comme les Maldives. Nous serons quittes pour trouver de nouvelles destinations pour nos voyages de noces. Un peu de changement n’a jamais fait de mal à personne.

– La disparition de la grande barrière de corail. Pour nous, européens difficile d’en mesurer les conséquences tant nous sommes peu nombreux à avoir la chance de pouvoir partir si loin profiter de cette merveille de la nature. En plus, il paraît que l’on voit moins les couleurs sous l’eau. France 5 et ses reportages pourront heureusement nous consoler!

– La disparition d’espèces menacées. Et alors, qui n’a jamais vu un ours polaire au zoo?

Bref comme pour tout, les médias prennent bien soin de nous prévenir des effets secondaires d’un tel réchauffement sans mentionner les conséquences désastreuses il aura pour notre espèces dans quelques dizaines d’années seulement.

Mais le principal n’a pas été dit, le réchauffement climatique est loin d’être la seule plaie de l’Arctique. Nombreuses sont les autres activités humaines qui pillent et souillent ses territoires et tuent ses habitants. Et parmi elles, se trouvent la pêche industrielle et le forage pétrolier.

Nous devons agir avant qu’il ne soit trop tard. Greenpeace a lancé une pétition internationale réclamant aux dirigeants de la planète de proclamer les eaux internationales entourant le pôle Nord « Zone naturelle préservée » et d’y interdire la pêche industrielle et les forages pétrolier.

Je vous invite donc à me rejoindre et à signer cette pétition pour sauver l’arctique, pour NOUS sauver!

Merci!

Publicités