Mots-clefs

, , , , , , , ,

gatsbyGatsby le Magnifique, c’est un peu le film que tout le monde est allé ou ira voir. Un incontournable, comme on dit! Et ce n’est pas les raisons qui manquent pour se convaincre que faire l’impasse serait une grave erreur.

Et pout commencer son prestigieux casting avec aux manettes le réalisateur Baz Luhrmann que l’on ne présente plus (Romeo + Juliette, Moulin Rouge! et Australia) et sur la scène l’immense acteur qu’est Leonardo Di Caprio (Titanic, Les Noces Rebelles, Django Unchained, Inception, Shutter Island, Aviator, Arrête-moi si tu peux, Gangs of New York, Romeo + Juliette, Gilbert Grape) qui est accompagné par Tobey Maguire (Spider-Man, Las Vegas Parano, Pleasantville, Pur Sang: la légende de Seabiscuit) et la charismatique Carey Mulligan (Drive, Never Let Me Go, Wall Strett: L’argent ne dort jamais, Une éducation).

Le contexte est enchanteur. Le New York des années 20 et ces milliardaires extravagants prêts à tout pour épater la galerie. Baz Luhrmann nous plonge dans cette ambiance de folie faite de soirées mondaines, de balades en voitures de luxe, de repas gargantuesques et de magnifiques robes à paillettes en n’oubliant pas d’y ajouter sa touche personnelle. Certains regretteront certainement ses nombreuses fantaisies et notamment son goût prononcé pour les anachronismes tandis que d’autres verront dans cette audace une véritable marque de génie.

Car ne l’oublions pas, Gatsby le Magnifique (The Great Gatsby) est un roman de Francis Scott Fitzgerald avant d’etre un film.  L’histoire se déroule à New York dans les années 1920. Nick Carraway (alias Tobey Maguire) a rejoint New York pour y travailler dans la finance, très en vogue en ces temps-là. En attendant d’y faire peut-être fortune, il loge dans une maisonnette dans le très prisé quartier de Long Island, envahie de toutes parts par les villas cossues de nombreux milliardaires comme celle à l’ombre de laquelle il vit et qui appartient au mystérieux Gatsby (alias Leonardo DiCaprio).  Tout le monde dans la bonne société newyorkaise connaît Gatsby et son imposante demeurre et pour cause, il y donne régulièrement de somptueuses soirées auxquelles il est possible de se rendre sans même y avoir été invité! Mais personne ne sait réellement qui est cet homme à la richesse fabuleuse, d’oû il vient ni pourquoi il organise autant de soirées prestigieuses sans même se mêler aux nombreux convives. C’est ce que Nick, très curieux au demeurrant, ne va pas tarder à découvrir.

Cette magnifique histoire aux rebondissements multiples (dont je vous tais volontairement la suite, pour conserver le mystère intactes pour ceux et celles qui n’aurait pas lu le roman)  contribue à faire de ce film une pure réussite. L’heure tourne sans qu’à un seul moment, on ne songe à jeter un coup d’oeil à sa montre tant les évènements s’enchaînent parfaitement.

Enfin la beauté des images. Baz Luhrmann est un véritable artiste et aime à créer de véritables fresques oû rien n’est laissé au hasard. Les costumes et les décors sont splendides. La bande originale aussi surprenante que convaincante. Si d’habitude j’évite soigneusement d’aller voir les films en 3D, considérant ces versions n’apportent pas grand chose (Mise à part le fantastique Avatar de James Cameron), je me suis laissée tentée cette fois-ci. Je dois avouer que j’ai été agréablement surprise, cependant je n’irai pas jusqu’à vous la recommander. Sachez en tout cas, qu’elle est de bonne qualité.

En résumé, je dirais que Gatsby Le Magnifique dépasse largement les espérances qu’il a succité chez moi. J’ai vu un film résolument original et extrêmement bien réalisé qui donne carréement envie de lire le roman et de découvrir ainsi Francis Scott Fitzgerald à qui on doit entre autres le célèbre roman Tendre est la nuit (Tender is The Night)

Bonne séance!

Publicités