Mots-clefs

, , , , , ,

Chose promise, chose dûe: Un article totalement consacré à un chef d’oeuvre de l’architecture, La Sagrada Familia, ce monument emblématique de la ville de Barcelone.

barca_j2_28

L’initiateur de la construction de l’église est un certain Josep Maria Bocabella, mandaté par une association de croyants qui grâce à de l’argent collecté par l’aumône a pu acheter l’îlot de maisons compris entre les rues Mallorca, Marina, Provenca et Sardenya. Un premier projet démarre mais tourne vite au fiasco. C’est alors un des collaborateurs de l’équipe en déroute qui propose à tout hasard le nom d’un ancien de ses apprentis, un homme aux projets plutôt ambitieux: Antoni Gaudi. Nous sommes en 1883.

Exit le style néo-gothique choisi par le premier architecte et place à l’imagination du jeune Gaudi, alors âgé de seulement 31 ans: Les dimensions de l’église sont revues largement à la hausse et l’édifice sera construit dans le style naturaliste-moderniste, si cher à Gaudi. C’est d’ailleurs l’œuvre de sa vie, preuve en est, il y consacrera totalement les quinze dernières années de sa vie.

La construction commença par celle de la crypte qui fût inaugurée en mars 1885.  On y accède aujourd’hui par un escalier situé à gauche de l’abside. Cette crypte contient non seulement la sépulture d’Antoni Gaudi qui souhaitait être inhumé dans les entrailles de l’édifice auquel il a voué une grande partie de sa vie mais également celle de Josep Maria Bocabella, sans qui le projet n’aurait jamais vu le jour. Cette crypte sert aujourd’hui d’église paroissiale, le reste du l’édifice n’étant pas encore utilisé pour le culte.

La première façade à avoir été construite est la Façade de la Nativité, également dite « du Levant » car orientée vers l’est en guise de symbole entre l’aube du jour et de la vie.Elle donne sur la rue Marina. Les travaux commencèrent en 1891. C’est la seule façade que Gaudi pu voir achevée. ll meurt en effet le 10 juin 1926, renversé par un tramway. La façade est décorée en son centre, juste au dessus de la porte principale, d’un immense cyprès, symbole de la vie, et possède trois grands portails:

  • Le portail de l’Espérance
  • Le portail de la Charité
  • Le portail de la Foi

Le génie (que l’on pourrait plutôt qualifier de mégalomanie) d’Antoni Gaudi a été non pas de planifier les travaux dans le soucis de rendre l’édifice fonctionnel le plus rapidement possible mais, conscient qu’il ne pourrait suivre les travaux jusqu’à leur aboutissement, de faire en sorte que la partie qui serait déjà construite à sa mort ne laisse pas trop de choix architecturaux aux personnes qui reprendraient le projet.

barca_j2_30C’est dans cette perceptive qu’il décida d’élever au maximum de leurs hauteurs des parties significatives mais peu fonctionnelles et extérieures au temple. De cette manière, il rendit impossible la modification de la hauteur prévue: Il est amusant de constater que certaines des parties construites ne trouveront leur utilité que lorsque le temple sera totalement terminé. Il veilla également à laisser une marque important de son style architectural très spécial pour qu’il puisse servir de guide lors de la poursuite du chantier après sa disparition. Même si son atelier fût incendié durant la Guerre Civile Espagnole et pratiquement tout son travail destiné à la poursuite des travaux détruit, un groupe d’architecte étudia de près la partie déjà construite à la reprise des travaux en 1944 et rétabli un plan de construction des plus fidèles aux souhait du grand architecte.

Les travaux de la Façade de la Passion, également appelée façade « du Ponant » en référence à son orientation vers l’ouest (symbole entre le crépuscule du jour et celui de la vie) commencent en 1954 seulement! Elle comporte comme la façade de la Nativité trois portails d’entrée. Gaudi voulait que cette façade soit effrayante, terrifiante. Pari réussi! Et les sculptures cubistes de Josep Maria Subirachs pourtant décriées ajoute à cette façade un côté dramatique que souhaitait tant Gaudi.

A noter la présence sur cette façade de plusieurs « Carré Magique« ! Une véritable curiosité mathématique: Un carré rempli de nombres dont la somme prise dans n’importe quel sens que ce soit (colonne, ligne ou diagonale) est toujours identique et égal à 33, l’âge du Christ à sa mort!

barca_j2_22La troisième est dernière façade est actuellement en construction. Il s’agit de la Façade la Gloire. Les travaux ont commencé en 2002 et sont encore à un stade très peu avancé. Cette façade devrait être la plus grande des trois et faire office de façade principale, donnant sur la nef centrale. Gaudi n’a pas laissé beaucoup d’indications la concernant et c’est donc l’occasion pour de nouveaux architectes de prendre des initiatives concernant ce projet titanesque.

Après une opération de rénovation entreprise en 2002, la partie de l’église construite sous la direction de Gaudi, à savoir la crypte et la façade de la Nativité, a été inscrite au patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO en 2005.

barca_j2_24

L’église a été consacrée par le pape Benoît XVI en novembre 2010, c’est désormais un lieu sacré mais, comme nous le disait notre guide, La Sagrada Familia n’est pas destinée à remplacer la Cathédrale Sainte-Eulalie dans le cœur des barcelonais.

La construction et donc l’avancement des travaux est financé uniquement par l’aumône et la majeur partie des fonds provient des entrées. D’après des estimations basées sur les avancées des techniques modernes et la croissance des dons, la construction devrait s’achever en 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudí.

Parlons un peu de l’intérieur de cet édifice impressionnant. Si vous pensiez voir une église comme vous en avez déjà vu des centaines, détrompez vous. Adieu obscurité, ton monochrome, froid et écho. Vous entrez dans une forêt, composée des piliers de la nef centrale. Les colonnes de base sont inclinées et se ramifient d’abord en branches pour finir en feuille. C’est coloré puisque toutes les colonnes ne sont pas faites de la même pierre et lumineux grâce aux clés de voûte perforées. C’est simple, je ne suis jamais rentrée dans un bâtiment à l’architecture si déroutante et au symbolisme si fort. Chaque détail est une référence à la liturgie et s’intègre curieusement à ce magnifique capharnaüm!

barca_j2_20

Nous avons choisi de suivre une visite guidée commentée en français, histoire d’avoir les détails de l’histoire de cette construction qui semble ne jamais devoir finir! Ce fût très instructif. Je vous conseille bien évidemment de réserver votre visite par internet, afin de ne pas passer à côté de la visite de ce bâtiment hors-norme.

Budget 18 euros/personne

Pour manger

Impossible de visiter Barcelone sans goûter aux ensaïmadas chez Mauri, une des plus anciennes pâtisseries de la ville. Les ensaïmadas sont des beignets sucrés, d’une légèreté déconcertante. D’aucun disent que les meilleurs sont à déguster dans ce salon de thé au décor suranné! Je n’ai pas testé l’ensemble des cafés proposant cette spécialité mais je peux vous assurer qu’ils sont excellents chez Mauri.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions concernant cet édifice exceptionnel! Avez-vous eu l’occasion de le visiter? Qu’en avez-vous pensé? Vous pouvez également me faire part de vos coup de cœur que ce soit pour manger, grignoter ou boire un verre …

Rendez-vous la semaine prochaine pour partir à la découverte de la vieille ville de Barcelone!

Bonne semaine!

Publicités