Mots-clefs

, , ,

Je voulais vous parler aujourd’hui d’un écrivain que j’affectionne tout particulièrement. Il s’agit du romancier américain Douglas Kennedy dont je suis en train de terminer le dernier roman intitulé Cet instant là (The Moment pour la version anglaise).

douglasJe ne vais pas vous faire découvrir un écrivain de génie méconnu, sa renommée n’étant plus à faire, mais témoigner de la profonde admiration que je lui voue. C’est à mes yeux un des maîtres du roman. Chaque livre a son propre style, son propre contexte magnifiquement reconstitué, ses propres personnages aux traits et à la personnalité inédite, sa propre histoire si singulière. Contrairement à d’autres auteurs dont l’écriture tient plus d’une recette et dont chaque nouveau livre à un arrière goût de déjà-vu, Douglas Kennedy semble pouvoir se renouveler à l’infini. Le seul fil conducteur de l’ensemble de ses romans est la capacité de ses personnages principaux à surmonter des situations désespérées. C’est ce qui m’a convaincue de lire un deuxième de ses romans après avoir en avoir dévorer un premier! L’optimisme si caractéristique des américains y est peut être pour beaucoup, mais indéniablement les histoires compliquées qu’il nous raconte sont de parfaites illustrations de cette phrase qu’on aime répéter aux personnes dans la difficulté, « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir! »

Cul de sac (réédité récemment sous le titre Piège Nuptial)

piegenuptialIl s’agit de son premier roman. C’est le récit de voyage de Nick, un journaliste américain, qui a décidé de tout plaquer pour aller découvrir le bush australien. C’est un malheureux hasard, le fait d’avoir renverser un kangourou, qui va le mener tout droit dans une communauté marginale aux membres peu enclins à le laisser repartir et qui va transformer son voyage idyllique en véritable cauchemar. Comment Nick va t-il s’y prendre pour échapper à ce piège?

C’est un des rares livres que je n’ai pas lu, et sûrement une de mes prochaines lectures.

L’homme qui voulait vivre sa vie

hommevieDeuxième roman mais premier succès de l’auteur, il a été adapté en 2010 au cinéma avec Romain Duris.

Ben Bradford a réussi et a semble-t-il tout pour être heureux même s’il nourrit quelques regrets quand à la carrière de photographe qu’il n ‘a jamais eu. Lorsqu’il apprend que sa femme à une liaison extraconjugale, un coup de folie meurtrier va balayer cette vie qui ne lui convenait pas. Ben change d’identité et prend un nouveau départ! Va-t-il enfin pouvoir mener la vie dont il a toujours rêver, son passé ne va-t-il pas le rattraper?

Très bon roman plein de suspens et qui invite au rêve. Et si demain, on lâchait tout et on recommençait tout à zéro?

Les désarrois de Ned Allen

nedallenNed Allen, jeune publicitaire de talent, va connaître une véritable descente aux enfers suite à son licenciement économique. Tout va très vite s’enchaîner, jusqu’au départ de sa femme, et contraindre Ned à accepter une proposition plutôt douteuse pour essayer de s’en sortir… Mais a-t-il fait le bon choix, rien n’est moins sûr?

J’aime assez cette idée que le bonheur est éphémère et que le moindre déséquilibre peut conduire tout droit à la pire catastrophe que l’on puisse imaginer. Est-on capable de se relever à tous les coups? Nos certitudes d’aujourd’hui seront elles celles de demain lorsque que la vie ne nous aura plus épargner?

La Poursuite du bonheur

poursuiteC’est à l’enterrement de sa mère que Kate Malone va rencontrer une vieille dame qui va lui révéler un terrible secret: Une histoire commencée un demi siècle plus tôt au lendemain de la deuxième guerre mondiale lorsque Sara croisa le regard de Jack Malone lors d’une soirée organisée à Greenwich Village. Douglas nous livre une saga palpitante sur fond de maccarthysme où les personnages sont prêt sà tout pour eux aussi goûter au bonheur!

Magnifique roman d’amour traversant l’histoire des Etats-Unis après guerre et qui pose la question: Est-on prêt à tout pour connaître le bonheur?

Rien ne va plus

rienvaplusDavid Armitage, scénariste d’Hollywood, rêve de connaître le succès et de devenir riche. L’incroyable se produit lorsqu’il triomphe après qu’un de ses scénarios a été acheté par une chaîne de télévision. Exit sa petite vie de père de famille  et à lui la grande vie … Mais trop sûr de lui David va se lancer dans une collaboration dont il ne sortira pas indemne.

Magnifique roman autour du thème du manque d’humilité, de la mégalomanie … Le pouvoir rend-il invincible? La gloire nous met-elle à l’abri de tout?

Une relation dangereuse

liaisonC’est l’histoire d’un coup de foudre entre deux aventuriers, deux journalistes totalement « accro » à l’adrénaline, une histoire d’amour parfaite entre deux êtres qui semblent être fait l’un pour l’autre. Et pourtant, l’idylle va vite se révéler être une abominable machination.

Encore un sujet passionnant pour ce roman celui de la rencontre amoureuse. Peut on dire que deux êtres qui ne se connaissent pas sont fait l’un pour l’autre? Les coups de foudre existent-il? L’amour fou dès le premier regard, tout le monde a du mal à y croire et pourtant tant de couple se retrouvent piégés dans des histoires invraisemblables suite à un coup de foudre qui a posteriori n’en était pas un!

Les charmes discret de la vie conjugale

charmeHannah Buchan ne fait pas la fierté de ses parents qui n’ont pas vu d’un bon œil le choix de vie qu’elle a fait: Épouser un médecin et fonder une famille dans une petite ville du Maine. Mais Hannah va avoir l’occasion d’échapper à cette vie monotone qu’elle a pourtant choisie sans malheureusement penser aux conséquences de ses actes.

Difficile de ne pas accrocher à ce roman qui évoque la dualité entre une vie rangée, paisible et confortable sans enjeu et celle dont on a tous rêvé jeune, faites de hasard et de prise de risque … La plupart d’entre nous opte pour la première, faute d’avoir assez de cran pour tenter la deuxième. Les regrets poussent alors certaines personnes à tenter l’impossible, à agir avec un temps de retard au péril de tout ce qu’il ont construit jusque là.

La femme du Vième

femmedu5iemeEncore une histoire de descente en enfer qui a amené Harry Ricks à Paris où il tente de survivre. Mais une rencontre va venir éclairer son sombre avenir d’une lueur d’espoir, de folie …

N’est-il pas humain de mettre de côté notre raison lorsque le destin s’acharne, afin de plus écouter ses envies, quitte à prendre des risques? Douglas Kennedy réussit parfaitement à nous faire entrer dans la peau de ce personnage bien sous tous rapports mais qui va se laisser tenter par une relation louche, pensant n’avoir plus rien à perdre!

Quitter le monde

quitterlemondeSans cette dispute entre ses deux parents alors qu’elle n’avait que 13 ans et qui déboucha sur le départ définitif de son père, la vie de Jane aurait été tout autre, c’est certain. Du moins c’est ce qu’elle croît, comme si cette phrase qu’elle avait lancée, « Je ne me marierai jamais et je n’aurai jamais d’enfant » à ce moment là agissait comme un sortilège, la condamnant à une vie faite de tracas et de tragédie. Alors qu’elle est prête à commettre l’irréparable, une histoire de disparition de jeune fille va attirée son attention et devenir très rapidement l’objet d’une quête obsessionnelle, sa raison de vivre.

Encore une fois Douglas Kennedy nous propose un récit d’une descente au enfer et nous accompagnions son personnage à la recherche d’une rédemption, d’une raison de continuer son bonhomme de chemin, ici bas, sur Terre.

Cet instant-là

cetinstantlaThomas Nesbitt, écrivain new-yorkais est un baroudeur jamais rassasié de voyages et d’aventures. Il a malgré tout réussi à poser assez ses valises pour se marier et fonder une famille. Même si son mariage bât de l’aile depuis quelques temps, il est sous le choc: Il vient de recevoir les papiers du divorce. Mais il n’est pas au bout de ses surprises, puisque le facteur lui a également apporté un colis posté d’Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les histoires du passé, soigneusement enterrées, sortent au grand jour provoquant interrogations et désarroi chez cet homme en pleine remise en question suite à l’échec de son mariage.

Magnifique histoire d’amour saupoudrée de romantisme dans un contexte historique (Berlin en pleine Guerre Froide) minutieusement reconstitué, ce roman invite à une véritable réflexion sur l’importance des choix que l’on fait au cours de sa vie et qui, qu’on le veuille ou non, vont conditionné notre histoire à tout jamais! L’Amour, le vrai, est-il réellement plus fort que tout?

J’attends comme vous pouvez vous en doutez son prochain roman avec impatience. Il ne fait aucun doute que je le dévorerai comme j’ai dévoré tous les autres.

Douglas Kennedy a également écrit trois ouvrages d’enquête que je n’ai pas encore pris le temps de lire:

  • Au pays de Dieu Une enquête en forme de road movie dans l’Amérique des « fous de Dieu ».
  • Au delà des pyramides Entre récit et mémoire, une irrésistible chronique de voyage de l’auteur en Égypte.
  • Combien? Un voyage à travers les places financières du monde pour une étude drôle et piquante sur notre rapport à l’argent.

Et vous, pourquoi lisez-vous les livres de Douglas Kennedy? Quelles sont les raisons selon vous d’une telle réussite littéraire (A distinguer des réussites commerciales de certains auteurs sans talents littéraires aucuns)? Faites-moi partager vos impressions sur cet auteur pour lequel j’ai tant d’admiration!

Publicités