Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

alamerveilleJ’ai longtemps hésité avant de vous proposer une article sur le dernier fil de Terrence Malick et puis j’ai décidé de le faire en espérant recueillir d’autres avis que le mien. C’est donc avec plaisir que je vous fais partager mes impressions concernant le film A la merveille.

Pour commencer, je fais partie de la grande majorité de la population qui n’a pas réussi à plonger dans l’univers particulier du film The Tree of Life. Je ne suis pas allée voir ce film qui a valu au réalisateur une Palme d’Or au festival de Cannes par « obligation cinéphile« , obligation qui consiste pour un amateur de cinéma à aller voir les films qu’il faut avoir vu et forcément ceux qui ont été primés à Cannes, mais pour le casting de choix qu’il proposait (Brad Pitt, Sean Penn, Jessica Chastain …). Même réflexe pour A la merveille et forcément même déconvenue. Le sentiment d’avoir assister une fois de plus à la projection d’un très mauvais film en fait même l’une de mes pires déceptions cinématographiques!

Mais la nuit portant conseil, je me suis réveillée avec une impression toute autre: Celle d’être effectivement passée complètement à côté. Je comprends juste maintenant la légitimité de sa Palme d’Or, récompensant un film remarquable tenant plus de l’oeuvre d’art que du divertissement. Une fois que l’on a assimilé cette distinction, on comprend aisément que l’on ne peut pas apprécier un film de Terrence Malick comme un film de Steven Soderbergh (Ocean 11, Hunger Games, Contagion …). Et c’est bien là que ce situe mon erreur, je suis allée voir A la Merveille comme j’avais été voir The Tree of Life, pour assister à la projection d’une histoire, d’une aventure … Les films de Terrence Malick ne sont rien de tout cela et il est indispensable de bien le comprendre avant de s’installer dans son fauteuil sous peine de s’ennuyer comme on aurait jamais pu penser s’ennuyer! Le rôle des acteurs est uniquement de faire partie du tableau: Ils ne parlent pratiquement pas, semblent se laisser porter par les évèenements … ils ne font que ressentir et nous transmettre les différents états d’âmes, les différentes réflexions que le réalisateur cherche à nous faire partager. C’est une élégante façon de nous dire par exemple « Ressentez maintenant de la tristesse », « Exprimez maintenant votre colère », « Le doute s’empare de vous » … Les images d’une beauté remarquable et la musique, se substituent aux mots et c’est là toute la magie du film. J’ai particulièrement aimé la grâce de l’actrice Olga Kurylenko, qui incarne à merveille la féminité, la jeunesse et la beauté.

J’ai cependant une remarque et non des moindres sur l’utilisation de la caméra à l’épaule qui décidément ne me réussit pas, provoquant chez moi de violentes nausées m’obligeant à fermer les yeux assez régulièrement. L’abus de caméra à l’épaule nuit gravement à la qualité des films, réalisateurs pensez-y, surtout que le sujet n’invitait pas les caméramans à enchaîner, la caméra fixée à l’épaule, les triples axel et autres figures normalement réservées aux patineurs sur glace!

Enfin l’univers musical n’est pas toujours très agréable et la répétition lancinante de certains motifs musicaux à même tendance à la longue à devenir stressante, surtout si on a tendance à avoir le mal de mer aux milieux de tous ces mouvements de caméras.

Pour finir, je vous déconseille fortement ce film si vous n’avez vraiment pas apprécié The tree of Life. Si malgré tout, la curiosité vous pousse à aller le voir , abordez-le  comme vous aborderiez la contemplation d’une peinture abstraite dans un musée d’art moderne! Essayez de vous focaliser sur la beauté des images et de la bande son, sur les sentiments véhiculés par les acteurs. Ne cherchez pas à comprendre ce qu’il se passe, à découvrir une quelconque trame dans l’enchaînement des quelques évènements sous peine de passer complètement à côté, comme je l’ai fait.

Si vous avez déjà vu A la merveille, qu’en avez-vous pensé? Comment le situez-vous par rapport à The Tree of Life? Je compte sur vos remarques pour mieux comprendre ce réalisateur dont l’art n’a a priori aucun effet sur moi.

Bonne séance!

Publicités