Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Au programme de cette belle journée hivernale deux symboles de New York: L’Empire State Building et le Siège des Nations unies.

j8nyc01Notre hôtel étant juste à quelques pas de ce monument mythique, nous avons eu le loisir d’apprécier sa popularité en apercevant la queue interminable de touristes qui attendaient pour y monter dès les premiers jours de notre séjour. Impossible dès lors d’ignorer qu’à moins d’arriver tôt le matin, il faudrait s’armer d’une patience à toute épreuve pour y grimper. C’est donc par la première matinée ensoleillée de 2013 que nous nous sommes présentés au pied de l’édifice, avides de découvrir New York vu du ciel. Nous n’avons pas attendu trop longtemps et après avoir franchi sans encombre les deux check point et le portique de sécurité, nous nous sommes engouffrés dans un des ascenseurs, direction .. le sommet de la Grosse Pomme.

L’Empire State Building, gratte ciel Art déco a été inauguré le 1er Mai 1931. Du haut de ses 443,2 mètres et ses 102 étages, il est le 2ième plus haut immeuble de la ville après la One World Trade Center, tour centrale du nouveau complexe du World Trade Center. Il a longtemps été le l’immeuble le plus élevé du monde suite devançant de peu son voisin, le Chrysler Building. La construction simultanée de ses deux bâtiments fut le témoin d’une guerre ouverte entre les deux commanditaires et donc entre les deux architectes: H. Craig Severance pour l’Empire State Building et William Van Alen pour le Chrysler Building. Chysler s’imposa avec son bâtiment haut de 319 mètres, achevé en 1930. Mais John J. Raskob, le directeur de General Motors, qui finançait la construction de l’Empire State Building eut la joie de le détrôner à peine un an plus tard et l’Empire State Building devint le bâtiment le plus élevé du monde. L’antenne installée en 1952, lui offrit un moment de répit en haut du podium en lui ajoutant quelques mètres très importants face à ses nombreux rivaux. Il finit par être détrôné en 1967 par la Tour Ostankino de Moscou, haute de 537 mètres, après un règne de 36 ans tout de même!

j8nyc06

Il est considéré comme l’une des sept merveilles du monde moderne par l’American Society of Civil Engineers aux côtés notamment du Golden Gate, du Canal de Panama ou encore du Tunnel sous la Manche et est un élément essentiel de la skyline de New York: Il est aux États-Unis ce qu’est la Tour Eiffel à Paris et à la France. C’est un bâtiment plutôt coquet puisque son sommet se pare de différentes couleurs en fonction du calendrier marquant ainsi les temps forts de l’année comme par exemple en vert pour la Saint Patrick, en rouge pour la Saint Valentin ou encore en Bleu-Blanc_rouge pour le Bastille Day, nom donné par les américains pour notre 14 juillet!

La visite nous a emmené au 86ième étage (Il existe des visites VIP des étages supérieurs mais très honnêtement la vue de l’observatoire principale est assez époustouflante). Armés d’un très bon audio guide que je vous recommande vraiment,  nous avons pu découvrir l’ampleur de New York, chose peu évidente lorsqu’on se trouve 86 étages en dessous, au pied des immenses buildings!

La descente se fait par le magasin de souvenirs, que je qualifierai de très décevant. Les magasins de souvenirs proposent par essence des articles plutôt inutiles et souvent de moyenne qualité. Je tenais à ramener un souvenir à ma petite maman, vu qu’elle n’a toujours pas trouvé le temps de faire un tour outre-atlantique malgré les amitiés américaines de sa jeunesse, mais très honnêtement les articles proposés étaient aussi chers que moches, m’ont vite fait changé d’avis!

j8nyc21Après cette merveilleuse visite, nous avons pris la direction d’un endroit incontournable pour les adeptes des ursidés comme je suis. Build A Bear est un magasin de peluches peu commun car c’est vous qui donnez vie à votre ours en peluche en plaçant un petit cœur rouge sur ordre d’une préparatrice au moment de la cérémonie du remplissage. Âme sensibles s’abstenir, votre ourson à peine rempli est recousu après opération sans aucune anesthésie!

Une fois remis de votre émotion, libre à vous de parcourir les rayons et de gâter votre nouveau compagnon. Enfin, il faut passer à la caisse où on vous remet son acte de naissance en bonne et due forme. J’ai donc l’honneur de vous présenter, Roger, mon nouvel ours en peluche new-yorkais qui viendra agrandir ma famille d’ursidés domestiques!

Contre toute attente, le prix n’est pas exorbitant. Je vous encourage à aller y faire un tour si vous êtes l’heureux parent d’un bambin plutôt adepte des animaux en peluche, le succès est garanti à 100%!

Après cet interlude ludique, nous avons pris la direction du Siège des Nations Unis. Fouler du pied la salle des séances de l’Assemblée générale des Nations Unies ou encore pénétrer dans la salle où se tient le fameux Conseil de Sécurité fût une expérience mémorable.  Il est impossible de visiter le siège seuls, nous avons donc effectué une visite guidée au cours de laquelle on nous a présenté le mode de fonctionnement des diverses organes ainsi que les actions menées par l’ONU de part le monde. Visite relativement courte mais très instructive.

j8nyc14

A l’entrée du complexe, on a pu voir cette fameuse statue que nombre d’entre nous ont déjà aperçue, celle d’un revolver dont le canon est noué. Il s’agit de l’œuvre Non-Violence du sculpteur suédois Cark Fredik Reuterswärd qui la créa en réaction au meurtre de John Lennon en 1980. Elle fût offerte au Siège des Nations-Unis en 1988 en guise de reconnaissance pour sa mission de paix à travers le monde.

Budget: 16$ par personne

J’espère que la balade vous a plue et je vous donne rendez-vous pour un dernier article consacré à New York la semaine prochaine: Au programme, le fabuleux Musée Guggenheim!

Bonne semaine!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités