Mots-clefs

, , , , , , , , ,

gangsterAu programme aujourd’hui, Gangster Squad, un film « d’époque » comme j’aime qualifier les longs métrages dont l’action se déroule avant les années 70 et qui témoignent d’une époque complètement révolue mais suffisamment proche de nous pour ne pas être associée au terme de reconstitution historique. Dans la même veine, j’ai beaucoup aimé L’échange avec Angelina Jolie, N’oublie jamais avec Rachel McAdams et Ryan Gosling, La couleur des sentiments avec Emma Watson pour ne citer qu’eux …

Le cinéaste Ruben Fleischer a étudié l’histoire et est littéralement fasciné par la période post Seconde Guerre Mondiale américaine. Il nous livre un film inspiré de fait réels en se basant sur le livre Gangster Squad écrit par Paul Lieberman, ex-chroniqueur du L.A. Times, dans lequel il décrit la terrible bataille qui eut lieu à Los Angeles après-guerre (Années 40-50) entre le clan mafieux de Mickey Cohen et la police.

Qui est donc Mickey Cohen ?

Mickey Cohen est né à New-York en 1913. Peu après son installation à Los Angeles, sa mère l’abandonne. Il se retrouve donc à la rue et ne tarde pas à se spécialiser dans le commerce illégal de l’alcool. En parallèle, il organise clandestinement des matchs de boxe. Magnant plutôt bien le poing, il devient boxeur professionnel et parvient  à disputer un championnat du monde ! La boxe va lui ouvrir assez rapidement les portes de la mafia qui voit en lui un candidat idéal, cogneur et plutôt malin. Il commence ses classes sur la côte Est (New York puis Chicago) et devient un associé du célébrissime Al Capone.

De retour sur la côte ouest, il s’installe à Las Vegas ou il devient le leader du contrôle du jeu, son  mentor ayant été assassiné. Fort de cette réussite, il retourne alors à Los Angeles bien décidé à en devenir le maître incontesté. Dès lors va s’engager une lutte sans merci entre son clan et les autres mais également face aux autorités. La police aura raison de lui et se ra incarcéré à Alcatraz. Il est victime en 1961  de la brutalité d’un détenu qui le laissera dans un état amoindri jusqu’à sa mort,  en 1972, victime d’une tumeur de l’estomac.

Véritable monstre sanguinaire, il est amusant de savoir qu’il comptait parmi ses intimes de nombreuses stars d’Hollywood, dont Marilyn Monroe mais également des politiciens comme Richard Nixon!

Ce polar stylisé est une véritable réussite. En témoigne la minutieuse reconstitution des décors d’époque, tâche titanesque s’il en est car toutes les scènes ont été tournées à Los Angeles même et dans ses environs, mais également la bande originale et enfin le jeu de quelques acteurs figurant au casting:

Sean Penn  qui joue le terrible Mickey Cohen  (This must be the place en 2011, The Tree of life en 2011, Harvey Milk en 2008, 21 grammes en 2003, Mystic River en 2003, Into the Wild 2007- Réalisation, U-Turn, ici commence l’enfer en 1997)

Ryan Gosling  qui incarne le ténébreux Jerry Wooters (Crasy, Stupid, Love en  2011, Drive en 2011, Les marches du pouvoir en 2011, N’oublie jamais en  2004) éperdument amoureux de la belle Grace Faraday, petite amie du chef mafieux,  interprétée par la pulpeuse Emma Stone (Crasy, Stupid, Love en 2011, La couleur des sentiments en  2011)

Enfin Josh Brolin alias John O’Mara  (Men in Black III en 2012, True Grit en 2010, Wall Street : l’argent ne dort jamais en 2010, Harvey Milk en 2008, No country for Old Men en 2007, Sin City II dont la sortir est prévue pour bientôt). Je le  verrais tout à fait tenir le rôle de James Bond ou encore figurer au casting de Mad Men. Qu’en pensez-vous?

Vous l’aurez compris ce film a tout pour plaire et transforme l’essai en nous proposant un scénario au rythme enlevé. Un très bon moment de cinéma comme je les apprécie !

Bonne séance !

Publicités