Mots-clefs

, , , , ,

bowlingPas de nouveauté au programme de cette semaine. La neige, un emploi du temps de ministre et un anniversaire très important ont eu raison de la soirée cinéma hebdomadaire. Je remets donc à plus tard mes deux envies du moment, à savoir Happiness Therapy et Lincoln. En attendant, je tenais à vous présenter un film qui n’a rien d’un chef d’œuvre mais que j’ai tout de même bien apprécié notamment pour sa fraîcheur et son casting.

Bowling raconte la véritable histoire de la ville bretonne de Carhaix dont la population s’est fortement mobilisée en 2008 contre la fermeture programmée de sa maternité. Elle avait obtenu gain de cause après 17 semaines de manifestation. Un bel exemple à suivre, qui prouve que la solidarité a encore sa place dans un monde de plus en plus égoïste et tourné vers le profit.

Figurent notamment au casting de ce film deux actrices au style radicalement opposé que j’apprécie particulièrement: Catherine Frot et Mathilde Seigner.

Catherine Frot, incontestablement mon actrice française préférée, abonnée aux rôles de femme aimable et plutôt coquette (Chouchou, Les sœurs fâchées, Odette Tout le Monde, Les saveurs du Palais)  mais que j’ai découvert dans un tout autre rôle, celui de la terrible « Folcoche » dans Vipère Au Poing. Son jeu d’un finesse remarquable et son élégance à toute épreuve force mon admiration.

Quant à Mathilde Seigner, campant souvent des femmes au fort tempérament et à la répartie notoire, certains n’aiment pas son franc parler d’autre la trouvent vulgaire. C’est loin d’être mon cas car je ne me lasse pas de sa gouaille aussi bien au cinéma que dans ses diverses apparitions publiques. Elle est actuellement à l’affiche en ce moment  de Max, où elle donne la réplique à Joey Star.

Chose amusante, les personnages principaux du film portent les prénoms des actrices qui les incarnent et les figurants ont été recrutés parmi les personnes qui ont ont participé aux manifestations de 2008. La réalisateur a tenu a filmé l’intégralité du film à Carhaix, n’hésitant pas à filmer dans la maternité qui avait failli fermer.

Petit conseil à destination des futurs mamans: Fuyez les maternités que l’on voit dans les reportages à la télévision où le personnel est débordé etoù vous attendrez dans un box à la peinture écaillée qu’une place en salle d’accouchement se libère. Rendez-vous en toute hâte à Carhaix (où la maternité existe toujours) où vous pourrez accoucher en 5 minutes chrono à l’hôpital ou à domicile! Le tout sans douleur, sans cri et sans la moindre goutte de sueur! En témoignent les accouchements auxquels nous assistons au cours du film!

Et le bowling dans tout çà? Sûrement une façon de traiter avec légèreté et humour d’un sujet très sérieux: La fermeture de nombreux établissements hospitaliers et l’apparition de véritables déserts médicaux.  Un moyen comme un autre de nous alerter et de nous faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’un processus irrémédiable contre quoi nous ne pouvons rien faire.

Bonne séance!

Publicités