Mots-clefs

, , , , ,

20121231-165937.jpg

Impossible de louper la sortie de ce premier volet du nouveau très long métrage de Peter Jackson tant tout le monde en parle et en particulier mon copain. Fervent amateur d’Heroic Fantasy et amoureux des dragons, il se languissait de voir un jour un nouveau chef d’œuvre à la hauteur de la Trilogie du Seigneur des Anneaux. Heureusement que la sortie de la très bonne série Game of Throne vint agrémenter cette attente interminable.

De mon côté, après avoir survécu à la précédente trilogie, j’appréhendais vraiment les 2h45 du premier épisode … Pas de miracle, l’impression principale à la sortie de la séance est que certains passages auraient pu être raccourcis sans pour autant nuire à la compréhension et à la qualité du film. Mise à part le goût très prononcé du réalisateur pour les scènes interminables, il faut reconnaître qu’il s’agit d’un véritable bijou aussi bien technique comme le prouvent les effets spéciaux époustouflants et les décors à couper le souffle que scénaristique pour preuve l’enchaînement sans faute des scènes, des rebondissements…

Concernant l’histoire, elle est tirée du livre de Tolkien que certains d’entre vous connaissent sûrement. Pour les autres, laissez moi vous présenter le Hobbit Bilbon Sacquet, personnage principal du roman et par conséquent du film.

Un Hobbit est un semi-homme généralement de petite taille, aux oreilles légèrement pointues et avec une pilosité sur les pieds à faire pâlir la plus intrépide des esthéticiennes. Bilbon mène une vie paisible dans son logis de Cul-De-Sac, dans l’accueillante province de la Comté. Quand un matin, le magicien qui émerveilla toute son enfance a coup de feux d’artifices spectaculaires, Gandalf, débarque chez lui et l’invite à partir à l’aventure avec lui! Plutôt réticent dans un premier temps, Bilbon va rapidement changer d’avis et emboîter le pas de treize nains. Direction la Montagne Solitaire afin de reconquérir le riche royaume des nains que s’est accaparé un dragon relativement agressif il y a de ça de nombreuses années …

C’est comme cela que Bilbon a délaissé une existence promise à la tranquillité et à la monotonie pour une épopée des plus exitantes!

Je ne vous en dirai pas plus, je vous encourage juste à aller suivre les aventures de ce valeureux Hobbit et des treize nains ( à ne pas confondre avec les sept que rencontre Blanche Neige) dans leur étonnante aventure. Je vous déconseille vivement la version en 3D qui n’apporte strictement rien si ce n’est de vous délester de quelques euros supplémentaires et de vous gêner si vous portez comme moi des lunettes de vue!

Bonne séance!

Publicités