Mots-clefs

, ,

amapC’est en regardant l’excellente série « 200 Km à la ronde » de France 5 que j’ai eu une véritable prise de conscience concernant mes habitudes alimentaires. Pourtant adepte des fruits et légumes frais de saison, suis-je pour autant une bonne consommatrice? Il faut dire que même si je sillonne régulièrement les allées du marché, il m’arrive rarement de regarder la provenance de ce que j’achète et j’ai pour mauvaise habitudes de me détourner des fruits et légumes petits et biscornus. Je préfère les pommes bien rouges et brillantes, les tomates ronde et bien rouges … Bref vous l’aurez compris je ne suis pas une adepte de la Culture Bio. En ces temps de réflexion en matières d’écologie et de développement durable, je commence à avoir mauvaise conscience. C’est la raison pour laquelle j ai décidé de réagir et de m’inscrire sur la liste d’attente d’une AMAP et c’est avec surprise que je viens de recevoir un mail me confirmant qu’une place est désormais disponible et que je vais pouvoir prendre part à cette belle initiative.

Qu’est ce qu’une AMAP?

C’est littéralement une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Concrètement c’est une association de proximité entre un groupe de consommateurs et des exploitations locales en vue du partage régulier, généralement hebdomadaire, d’une récolte. Le consommateur s’engage financièrement pour une saison de production en échange de quoi il bénéficiera d’aliments frais de saison, souvent biologiques chaque semaine et ce, à un prix attractif, car la distribution se fait sans intermédiaire entre le producteur et le consommateur. Il s’agit également d’un véritable aubaine pour le fermier qui divisent ainsi indépendant du système de grande distribution et des aléas météorologiques. C’est une magnifique moyen de contribuer à la sauvegarde des emplois parmi les agriculteurs, à la réduction de notre consommation énergétique en utilisant en privilégiant les produits locaux. Certaines AMAP proposent même de s’initier à la culture et motive de plus en plus de personnes à développer leur propre potager!

Le fonctionnement de l’AMAP est basé essentiellement sur le bénévolat. Ainsi chacun est mis à contribution pour assurer la communication entre le producteur et ses consommateurs, pour organiser la distribution de la récolte voir à effectuer ponctuellement des tâches en groupe directement à l’exploitation (désherbage, récoltes …)

Histoire des AMAP

Inutile de vous dire que les français n’ont pas été les premiers à avoir mis en place ce concept basé sur la solidarité. L’initiative semblent revenir à un groupe de femmes au Japon dans les années 1960. Craignant un peu les effets de l’industrialisation de l’agriculture et notamment l’utilisation de produit chimiques, elles ont eu l’idée de créer des Teikei, d’abord coopératives laitières mais qui sont rapidement devenues des coopératives permettant aux membres d’avoir accès à des produits non traités chimiquement.

C’est à peu près à la même époque que les food-guild sont crées en Suisse.

Il faudra attendre les années 1980 pour voir fleurir un concept similaire aux États-Unis, les Community Supported Agriculture (CSA).

En France, la première distribution de panier a lieu le 17 Avril 2001! Il aura fallu près de 40 ans pour que cette belle initiative arrive chez nous. Depuis, les AMAP ont fleuri un peu partout en France et vous en avez sans aucun doute une près de chez vous, que vous soyez citadin ou ruraux.

Je vous encourage vivement à découvrir le Site national des AMAP.Comme pour toute adhésion à une association, il faut accepter d’avoir quelques contraintes supplémentaires en échange de quoi, vous deviendrez rapidement un nouveau consommateur éclairé et participerez à une très belle initiative en faveur du développement durable.

Je ne manquerai pas de vous faire partager ma propre expérience en tant que membre d’une AMAP.

Publicités