Mots-clefs

, , ,

J’ai commencé sérieusement à courir l’année de mes 20 ans. Complètement allergique à toute forme de sport depuis le début de l’adolescence, une idée très curieuse m’est venue à l’esprit: M’inscrire à un club d’athlétisme. Je me souviendrai longtemps de mon premier entraînement: Après m’être présentée à l’entraîneur, il a fallu se lancer et courir un 400 mètres. Chaussée de baskets non lacées (Seine-Saint-Denis Style oblige), parcourir un tour de piste complet m’a paru durer une éternité, et c’est complètement essoufflée que j’ai rejoint ma mère qui avait eu la gentillesse de m’accompagner. Avec le recul, je pense qu’il n’était inutile d’avoir un encadrement médical, en l’occurrence une infirmière émérite, pour la réalisation d’un tel exploit. Coriace et détestant l’échec, j’ai persévéré et passé deux merveilleuses années au sein de ce club qui m’a permis de lier connaissance avec des personnes forts sympathiques mais également de découvrir un sport qui depuis est devenu une vraie passion.

Les études m’ont éloigné de la Seine Saint Denis et du club de mes débuts. Je n’ai jamais plus arrêté de courir, mais c’est uniquement cette année que j’ai à nouveau osé pousser les portes d’un club, dans l’espoir d’améliorer mes performances sportives mais également de me faire de nouvelles connaissances dans ma région d’adoption.

C’est à l’initiative du club que je participe depuis la rentrée à un bilan sportif. Ce bilan a lieu en trois phases:

  • Phase 1: Test VMA
  • Phase 2: Bilan de santé
  • Phase 3: Test d’effort

Je vais vous parler aujourd’hui de ce tests mystérieux: Le test VMA. Que mesure-t-il? Comment se déroule-t-il? A quoi peut-il bien servir?

Le but  de ce test est simple, il consiste à déterminer la Vitesse Maximale Aérobie, la VMA, d’un athlète, vitesse à laquelle il consomme le maximum d’oxygène. En dessous de cette vitesse la consommation d’oxygène croît avec l’intensité de l’effort, l’énergie est produite par le métabolisme aérobie. Au dessus de cette vitesse la consommation d’oxygène n’augmente plus, la puissance supplémentaire n’est plus fournie par l’oxygène, le métabolisme anaérobie lactique prend le relais. Cette vitesse peut être tenue entre 4 et 8 minutes seulement et est très utilisée dans le cadre d’entraînements ciblés en course à pieds. C’est un véritable indice de performance pour les courses de demi-fond (Efforts allant de 5 à 10 minutes) mais également pour les courses de fond (semi-marathons et marathons). Elle peut être améliorée par des entraînements en fractionnés (Interval Training en anglais), succession d’efforts intenses et de phases de récupération relativement courtes.

De nombreuses méthodes existe pour déterminer la VMA d’un coureur. Je ne citerais ici uniquement les méthodes que j’ai déjà expérimentées:

Test de Demi-Cooper

Le principe est très simple, parcourir la plus grande distance possible en l’espace de 6 minutes. Une fois le test terminé, il vous suffit de diviser la distance parcourue par 100 pour avoir votre Vitesse Maximale Aérobie.

Exemple: Si vous arrivez à parcourir 1km durant les 6 minutes que dure le test, votre VMA sera de 1000/100 = 10 Km/h!

Attention de ne pas partir trop vite sous peine de devoir vous arrêtez bien avant la fin du temps imparti!

Test de Cooper

Le principe est très similaire à celui du test ci-dessus. Il faut parcourir la plus grande distance possible non plus sur 6 minutes mais sur 12! Bien plus difficile que son homologue, il se révèle pourtant moins efficace. Inutile donc d’opter pour cette méthode.

Test de Luc-Léger

Le principe reste simple mais il nécessite contrairement aux précédents tests un peu d’organisation et est difficilement réalisable seul. Le test se déroule sur une piste d’athlétisme sur laquelle ont été placés des repères espacés de 20 mètres les uns des autres. Après un bref échauffement de 2 minutes maximum, l’athlète doit courir de plus en plus vite autour de la piste en veillant à se trouver à la hauteur d’un repère à chaque fois que le signal sonore retentit. Sa vitesse est censée augmenter de 0.5 km/h toutes les minutes. Lorsqu’il n’arrive plus à suivre la cadence et que le signal sonore retentit avant qu’il arrive au repère, la Vitesse Maximale Aérobie est atteinte et le test est terminé.

C’est le test que le club a choisi et c’est ainsi qu’il y  a quelques semaines avons été convoqués afin de nous soumettre au test. Malgré la fatigue induite par des entraînements intenses en vue de ma participation au marathon de Toulouse et le mauvais temps , j’ai réalisé une jolie performance: Ma VMA a été évaluée à 15Km/h.

Publicités