Mots-clefs

, , , , , ,

Notre participation au marathon était l’occasion de passer un week-end dans la Ville Rose, ma ville de cœur. Toulouse est à seulement 50 minutes d’avion de Genève par Easyjet. Nous avons donc quitté le bureau en milieu de journée et avons atterri à Toulouse en début d’après midi.

Malheureusement pour nous, le soleil et la relative douceur automnale des derniers jours avaient apparemment déserté les lieux!
C’est donc sous des trombes d’eau que nous avons été chercher nos dossards pour la course au village marathon qui avait investi la Place du Capitole. L’occasion de pousser les portes de la Brasserie Les Arcades pour déguster un en-cas bien mérité. Cette brasserie à la décoration « Vieille France » n’a rien à envier à ses homologues parisiennes. J’ai opté pour une simple crêpe au sucre accompagnée d’un thé Earl Grey, la sobriété étant de mise avant notre grand rendez-vous. Malgré la pluie et le vent, nous avons profité de la fin d’après midi pour faire un tour en centre ville. L’occasion pour moi de retrouver quelques endroits que j’ai particulièrement appréciés lorsque j’étais étudiante: Le quartier du marché Victor Hugo et ses boutiques gastronomiques (Fromagerie Xavier, La charcuterie alsacienne, …), le cinéma d’art et d’essais Utopia, et les nombreuses rues étroites aux maisons de briques rouges.

Quelques mots sur le Capitole toulousain et sa fameuse place. Si vous avez la chance de venir à Toulouse un des rares jours où la Place du Capitole est déserte, placez-vous en face de l’hôtel de ville et baissez le regard pour contempler une véritable œuvre d’art: La Croix du Languedoc. Dessinée par Raymond Moretti, elle est faite d’un alliage de bronze brut et de bronze poli et mesure 18 mètres d’envergure. Elle a été inaugurée en 1995, à peine deux ans avant les fresques du même artiste situées sous les arcades de cette magnifique place.

Levez maintenant les yeux et admirez la façade du Capitole qui date de 1750, à son extrémité droite se trouve l’entrée du Théâtre du Capitole, haut lieu de l’opéra à Toulouse.

Une fois la porte d’entrée de l’édifice franchie, vous tomberez sûrement sur cette plaque commémorative dorée: Elle rappelle l’exécution du Duc de Montmorency, le 30 octobre 1632.

Ne manquez pas juste avant la sortie du bâtiment de pousser la porte située à votre gauche pour aller admirer la Salle des Illustres. Magnifique salle d’apparat, elle accueille de nombreux événements liés à la vie Toulousaine mais sert également de salle de mariage.

Pour le dîner, séquence nostalgie dans une institution toulousaine: Le restaurant L’entrecôte. Ce restaurant est littéralement pris d’assaut les vendredis et samedis soir, tout Toulouse semble vouloir manger la fameuse entrecôte et sa sauce maison accompagnée de fines frites, plat unique inchangé depuis l’ouverture du restaurant en 1959! Amateurs de grande cuisine ou de dîners intimistes s’abstenir!

Après une bonne nuit et un petit déjeuner très copieux, nous avons passé une bonne partie de la journée de samedi à la Cité de l’Espace. Nous avions acheté les billets d’entrée sur internet afin d’éviter de faire la queue mais à notre arrivée nous avons pu constater qu’il n’y avait pas foule! Nous avons articulé notre visite autour de la séance de Cinéma IMAX (Cinéma en 3D). Rendez vous compte que l’écran de cette salle de cinéma est haut comme un immeuble de six étages! Le film projeté, Hubble 3D, évoque la mission de sauvetage du satellite Hubble qui a eu lieu en Mai 2009 et nous propose de faire partie de l’équipe missionnée pour réparer le satellite défectueux. Les images sont saisissantes!

Impossible de quitter le parc sans avoir assisté à une séance au Planétarium: Salle de cinéma constituée d’un écran voûte à 360 degrés! Installez vous dans votre siège incliné, lever les yeux au ciel et laissez vous transporter. Expérience inoubliable! Nous avons assisté à la projection du film Collisions Cosmiques puis à une séance d’initiation à l’observation des étoiles. Je suis ressortie totalement conquise et impatiente d’aller tester cette nouvelle activité l’été prochain.

L’exposition temporaire, Explorer Mars,  était consacrée comme son nom l’indique à la planète Mars. Nous avons pu découvrir l’histoire de son exploration et assister à des expériences déroutantes. C’est comme cela que je me suis retrouvée avec une bulle de liquide vaisselle enfermant un peu d’atmosphère martienne sur la main! Autre expérience peu banale: Tâter du bout des doigts de la neige telle qu’on la trouve sur la Planète Rouge. Visite idéale pour les enfants, même les grands!

De nombreuses animations sont prévues tout au long de la journée comme la rencontre avec un météorologiste,… et de nombreux ateliers accessibles à tous comme le Moon Runner vous permettant d’expérimenter la marche lunaire.

On est sortie de cette visite ravis et prêts à y retourner lors d’une future visite à Toulouse.

De retour en ville, nous nous sommes arrêtés au Flower’s café, Place Salengro, à deux pas de la Place du Capitole. Au menu, crumble Pomme-Cannelle et tarte au citron meringuée accompagnées d’un Thé Bourbon. Savoureux! Rançon de la gloire, il a fallu attendre un peu avant d’avoir une place pour s’asseoir mais notre patience à largement été récompensée.

Nous avons choisi comme lieu de villégiature pour notre court séjour toulousain, l’Hôtel Pullman plutôt qu’un des hôtels en plein centre ville. L’accueil y est très chaleureux et le personnel aux petits soins. Nous avons eu la chance de nous voir proposer un menu sur mesure au S W café, lasagnes fraîches accompagnées de dés de jambon et d’un peu de parmesan râpé, ainsi qu’un petit verre de vin rouge pour aider à s’endormir malgré le stress lié à l’épreuve qui nous attendait: Repas parfait avant un marathon.

Le dimanche a été largement consacré au parcours des 42,195 kilomètres du Marathon du Grand Toulouse. Nous avons été chanceux car il a fait certes froid mais relativement beau et peu « venteux ». Résultat, nous avons pu améliorer notre record personnel et passer enfin sou la barre symbolique des 4 heures!

Pour le dîner, nous avons renouvelé l’expérience au S W Café, qui présentait l’avantage indéniable d’être attenant à l’hôtel et de nous éviter ainsi l’épreuve de la marche. Laissant libre cours à notre gourmandise, nous avons dégusté les plats que nous avions aperçus sur la carte la veille sans pouvoir y succomber! Mention spéciale pour la soupe du marché.

Lundi matin, nous avons quitté Toulouse pour Genève. Le retour fût aussi rapide que l’aller et nous avons pu reprendre le travail comme prévu le lundi après-midi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités