Mots-clefs

, ,

Je voulais inaugurer aujourd’hui une nouvelle rubrique sur ce blog: La rubrique Musique.

Je suis tombée aujourd’hui sur une petite merveille qu l’on doit au groupe Tryo

Qui n’a pas eu l’occasion d’écouter l’Hymne de nos campagnes, largement diffusé sur les radios grand public en 2005! Pour ceux à qui le nom Tryo ne dit rien et pour les autres, petit retour sur l’histoire de ce groupe pas comme les autres.

Tout d’abord comme son nom ne l’indique pas, Tryo est formé de quatre musiciens : Cyril Célestin, alias Guizmo, Christophe Mali, Manu Eveno et Daniel Bravo surnomé Danielito (qui n’a jamais joué au Paris Saint-Germain). Autre membre à part entière du groupe et cinquième membre officiel : Sébastion Pujol, Bibou pour les intimes, est à la fois producteur et manager.

Le groupe de forme au cours de l’année 1995 et sort son premier album, Mamagubida dont est extrait l’Hymne de nos campagnes,  en 1998.  Le groupe choisit l’auto–distribution pour ce premier opus, ce qui ne les empêche pas d’en écouler près de 15000 exemplaires. Ils signent dans la foulée un premier contrat avec le label, Yelen Musiques.

Dix ans après sa formation, le groupe part en tournée en France  pour fêter l’évènement : C’est le moment de la consécration. Leurs concerts sont de véritables spectacles, mélange de genres et l’occasion de collaborations inattendues.

A l’issue de cette tournée très réussie, le groupe décide de faire une pause et les musiciens entament chacun de leur côté une carrière solo sans trop de réussite. Tous ensemble, ils décident donc de participer à la saison des festivals lors de l’été 2005. Gros soulagement parmi les fans. La formation est renforcée par l’arrivée sur scène de musiciens (Gérard Tempia au violon, Frédéric Deville au viooncelle et  trois musiciens du groupe la Sexion aux cuivres).

Le groupe se produit à Paris-Bercy le 16 décembre 2008  pour clôturer la tournée qu’il avait entamé après la sortie de leur quatrième album, Ce que l’on sème.

Leur dernier album est sorti le 27 Août 2012 et s’intitule Ladilafé. Double sens pour le titre puisque mot signifie Raconter des ragots en créole mais est aussi un clin d’œil à Patricia Bonnetaud, qui leur a fait signer leur premier contrat et les as suivi durant toute leur carrière, jusqu’à son décès.

Je voulais aujourd’hui vous faire découvrir le clip du  titre éponyme, étonnante association entre la musique « reggeanisante » de Tryo et la danse contemporaine. Regardez et savourez, c’est splendide ! Encore une preuve que l’art n’est pas réservé à une élite, à un public initié!

 

Tryo est un groupe que j’apprécie particulièrement non seulement pour leur musique vivante, tonique et pleine de surprises mais également parce qu’il s’agit d’un groupe engagé. Ces membres soutiennent notamment l’action de Greenpeace. Enfin, le groupe apparaît rarement dans les médias, préférant le bouche à oreille pour la promotion de leur album. Un exemple à suivre sans aucun doute!

Publicités