Mots-clefs

,

Je délaisse la Haute-Savoie et Annecy le temps d’un week-end pour aller courir mon cinquième marathon, le deuxième et dernier pour l’année 2012: Le marathon du Grand Toulouse.

Courir un deuxième marathon n’était pas prévu mais suite à mon abandon à seulement 4 kilomètres de l’arrivée en juin à Stockholm il était inconcevable de finir cette belle année sur un tel échec. C’est la raison pour laquelle, à peine remise du cauchemar suédois, je me suis inscrite pour un deuxième marathon à Toulouse, et j’ai prévu de retourner en juin prochain pour courir et finir ce marathon magnifique dans la capitale suédoise.

Le marathon du Grand Toulouse est très jeune. Créé en 2006, il joue déjà du label internationale de la fédération française d’athlétisme et se classe parmi les 6 marathons internationaux se déroulant en France.

Participer à ce marathon sera tout d’abord l’occasion de retrouver cette ville et ses habitants que j’apprécie tant!

Ensuite le parcours étant très roulant, il est donc propice aux performances aussi bien pour les coureurs d’élite que pour les anonymes comme moi. Malgré une préparation incomplète suite à une fin de mois d’Août très mouvementée et des vacances prolongées durant le mois de septembre, je vais tout de même tenter de battre mon record personnel de 4h05!

Le départ sera donné à 8h45 au Pont de Coubertin. Quoiqu’il arrive, l’abandon est évidemment exclu (Je n’ai vraiment pas envie de devoir courir un 3ème marathon au mois de décembre!). Je rallierai coûte que coûte l’arrivée sur la splendide place du Capitole.

Publicités