Mots-clefs

, ,

Ce qui devait n’être qu’une halte entre Yosemite Park et la terrible Death Valley s’est révélée être une agréable étape. Mammoth Lakes possède paraît-il le meilleur domaine skiable du sud ouest américain mais elle est aussi une très belle destination l’été pour les amateurs de forêts et de lacs dont elle ne manque pas.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire son nom n’a rien à voir avec les mammouths, mais fait référence au nom de la compagnie minière qui exploita les sous sols de la région au XIXème siècle: La Mammoth Mining Company

Disposant de peu de temps , nous avons pris le parti de nous préparer un petit déjeuner copieux et d’aller en profiter sur une des nombreuses airs de pique-nique et de faire le tour du Horseshoe Lake pour digérer. Et nous sommes tombés sur un endroit très particulier: Une zone de forêt totalement dévastée, mais bizarement dont les arbres n’étaient pas noircis et encore plus intriguant des panneaux alertant de la présence d’un danger invisible. Après avoir réchappé de justesse au terrible microbe de Yosemite qui a défrayé la chronique récemment, nous étions à nouveau dans une situation périlleuse! L’explication était présentée un peu plus loin: La région est sur une zone volcanique ancienne encore géologiquement active et a été victime d’importants tremblements de terre en 1989. Ces violents séismes ont provoqué la libération de grosses quantités de dioxyde de carbone, emprisonnée jusque là dans le sol. Les arbres n’ont pas survécu à la surdose de gaz mortel qui règne à certains endroits. Surprenant!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités