Mots-clefs

, ,

Première étape de notre fabuleux voyage, San Francisco, son fameux Golden Gate et ses Cable Car dont les images font le tour du monde mais pas seulement!

Un peu d’histoire et de géographie pour commencer

San Francisco occupe le pointe d’une péninsule située entre l’océan Pacifique et la baie de San Francisco à la fois bras de mer de près de 70 kilomètres et estuaire point de convergence de 16 fleuves! Sa situation géographique explique les conditions météorologiques locales particulières et notamment la présence relativement fréquente du Fog masquant tout ou partie du fameux Golden Gate. Estimez-vous donc heureux si vous réussissez à apercevoir l’un des deux pylônes! Malheureusement pour nous, il est resté désespérément enfoui dans le brouillard durant les deux jours que nous avons passés à arpenter le rues de la ville.
Autre point géographique important, la proximité de la célèbre faille de San Andreas, menace permanente car génératrice de terribles tremblements de terre comme celui de 1906 qui dévasta une grande partie de la ville.

Au niveau historique, il est important de comprendre que l’histoire de San Francisco est très récente. Songez que la baie n’a été colonisée par les européens il y a seulement 230 ans! Avant c’était le territoire des indiens, terre de paix et d’abondance.
L’histoire de sa découverte est assez rocambolesque et m’a particulièrement plue: Il est en effet très amusant d’apprendre que le navigateur espagnol, Juan Rodriguez Cabrillo, mandaté en 1572 pour explorer la côte Nord de la Californie, passa devant le passage, la Golden Gate, menant à la baie mais ne le remarqua pas sûrement a cause du constant brouillard qui y règne. Son homologue anglais Sir Francis Drake ne fit guère mieux, il découvrit la baie en 1579 mais ne la jugeât pas digne d’intérêt!
Il faudra donc attendre 1776 pour que les espagnols, flairant le potentiel de la région, décident d’y installer une garnison militaire et fondent une mission accueillant des moines évangélisateurs: Dolores Mission
Le destin de la ville bascula en 1848 suite à la découverte d’or dans les environs. Le petit village vit affluer des hordes de chercheurs d’or, communément appelés les Forty Niners. La population passa en un rien de temps de quelques centaines à plus de 40000 habitants! La découverte dix ans plus tard de filons d’argent accentua encore l’essor de la ville. La main d’œuvre nécessaire à ce développement soudain fut notamment fournie par une importante communauté chinoise dont la présence conduit à la création de Chinatown.
Malgré le terrible séisme de 1906 qui détruisit un grande partie de la ville et la crise de 1929, San Francisco ne cessa dès lors de prospérer profitant notamment de son emplacement stratégique pendant la seconde guerre mondiale.

Notre programme

Pour l’hébergement nous avions opté pour un hôtel relativement central, situé en plein dans le quartier d’Union Square: Sir Francis Drake. La décoration has been à souhait, son portier en tenue désuète et le passage incessant des Cable Car semble tout droit sortis d’un décor de cinéma. Ne pas prendre son Breakfast au bistrot Scala attenant à l’hôtel serait un véritable crime!

Journée 1

Telegraph Hill
Au petit matin, loin de la foule, une virée sportive au travers de rues tortueuses, de jardins cachés, d’escaliers en bois … Dépaysement garanti!
Aquarium of the Bay
Impossible de ne pas être impressionné par son tunnel de près de 100 mètres d’où on peut admirer requins, raies et autres poissons impressionnants! (Pier 39)
Fisherman’s Wharf
Ambiance parc d’attractions pour ces quais aménagés avec comme clou du spectacle l’observation d’une colonie de lions de mer. (Pier 39)
Déjeuner au Scoma’s
Si vous n’avez pas encore succombé à la tentation des beignets de crabe en parcourant les quais, rendez-vous au Scoma’s pour déguster poissons savamment cuisinés et fruits de mer accompagnés d’un verre de vin californien. (Pier 47)
Russian Hill
Promenade digestive légèrement éprouvante au beau milieu de villas cossues et de rues en pente. Difficile de pouvoir photographier l’étonnante Lombard Street tant la foule de piétons et l’embouteillage de voitures est important! Véritable moment de rêverie en découvrant Macondray Lane, rue piétonne bordée d’arbres et de plantes ayant inspirée Barbary Lane dit-on à Armistead Maupin pour ses fameuses Chroniques de San Francisco

Journée 2

Golden Gate Park
Véritable îlot de verdure au milieu de la ville, ce jardin présente de nombreux trésors parmi lesquelles le Conservatory of Flowers, serre victorienne spectaculaire construite en 1905 et renfermant plus de 20000 plantes rares et exotiques (Attention fermeture hebdomadaire le lundi) mais aussi la très imposante California Academy of Science (Droits d’entrée très élevés mais certainement justifiés). Difficile par contre d’apprécier le Japanese Tea Garden tant la foule est importante dans ce minuscule jardin et tant les droits d’entrée sont élevés!
Haight Street
Flash backs de l’époque hippie en entrant dans les différentes friperies proposant des vêtements venus d’un autre temps avant de monter dans un bus accompagné de vétérans du Flower Power
Financial District
Ambiance fin du monde garantie si comme nous vous choisissez le jour du Labor Day pour arpenter les rues de ce quartier d’affaires aux immeubles démesurément hauts.
Cable Car
Ne manquez pas l’occasion de vous faire quelques frayeurs en effectuant un trajet en Cable Car et d’observer en fin de ligne (Angle de Powell Street et de Market Street) les miracles de la technologie! Regardez le gripman et le receveur faire pivoter une voiture pour lui faire faire demi tour et replonger pour quelques minutes dans le passé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités